Comment Lutter Contre la Dépression Causée par les Changements Climatiques

Cet été a été dur. C`est la première fois que je peux dire que j`ai clairement perçu cette année, que le climat est déréglé.  Le printemps a été tardif après un hiver de froid record.  Moins d’ oiseaux ont fait leurs nids dans les arbres. 

image

On a entendu que quelque perdrix jouer du tambour pour appeler au secours.  Les sapins, le plus rustique des arbres, sont mort de froid leurs aiguilles tournant couleur rouille.  Nos arbres fruitiers n`ont pas fleuris. Tous les bourgeons sont morts, victime d`un gel tardif.  Ou est-ce un gel hâtif ? Nous avons eu une saisons exceptionnelle quant aux fraises parce que la population de souris a aussi été décimé par le froid.  C`est cependant dans nos jardins que le changement a été le plus évident.  Il y avait environs 50% moins d`insectes pollinisateurs butinant dans le jardin.  Habituellement, la monarde et la lavande sont couverte d`insectes tellement qu`on peut entendre leur vrombissement à 50 pieds de distance.  Cette année il n`y avait que quelques abeilles à la tâche.  L`échinacée attire habituellement une multitude d`insectes pollinisateurs.  Cette année, cette plante aux nombreuses propriétés médicinales semblait avoir perdu tout son charme. 

image

Quand j`étais petite, il ya avait toutes sortes de blagues au sujet des gens qui essayaient de se débarrasser de leurs zucchinis parce que la récolte était trop abondante.  Vous pouviez retrouver d`énormes zucchinis devant votre porte le matin ou sur le capot de votre voiture.  Cette année nous n`avons récolté que quelques spécimens.

Il y a aussi moins des lièvres autour.  Dans les années passés, chaque fois que je marchais dans les sentiers, je pouvais les entendre s`esquiver avant que j`apparaisse.  Cette année, il n’y avait que quelques bruissements près des sentiers à mon approche.  Il semble même y avoir moins de coyotes.  Je n`entend plus que le jappement fou de quelques-uns.  Cette année  il semble n`y en avoir qu`un seul.  J`ai trouvée des traces dans les sentiers et j’entends son cri triste près d`un étang.  Le cri du coyote c`est comme le cri que je ressens dans mon cœur sauvage.      

Je me rappelle quand j`étais plus petite, avoir entendu dire avec étonnement et émerveillement qu`une volée de pigeons pouvait noircir le ciel pendant quelques jours durant leur passage, d`une mer de bisons se déplaçant sur les plaines américaines.  Il n`est plus permis d`être témoin d`un tel spectacle parce que ceux-ci ont été décimés.  Nous vivons des années noires.   Personne ne parle des pluies torrentielles dont nous avons été témoins récemment.  Il n`y a même plus moyen de s`entendre sur la pluie. Cela devrait être le principal sujet de conversation.  Cependant, peu de gens ont le courage d`en parler; comme si le fait de passer ce phénomène sous silence nous mettait à l`abri des conséquences.     

image

Pour moi, seul l`action m`empêche de broyer du noir ou de demander une prescription contre la dépression.  En agissant avec ma conscience, cela me réconcilie avec moi-même.  Je ne suis responsable que des chose que je ne fais pas et que ma conscience me dicte.  J`ai même décidé de vivre avec mes contradictions.  J`en suis même venu à accepter autant mes limites que les possibilités de mes actions.  Je trouve même de l`inspiration à des endroits inhabituels.  Prenons cette citation du pape François: 

« En même temps, une écologie superficielle se développe, qui consolide un certain assoupissement et une joyeuse irresponsabilité. Comme cela arrive ordinairement aux époques de crises profondes, qui requièrent des décisions courageuses. Si nous regardons les choses en surface, au-delà de quelques signes visibles de pollution et de dégradation, il semble qu’ils ne soient pas si graves et que la planète pourrait subsister longtemps dans les conditions actuelles. Ce comportement nous permet de continuer à maintenir nos styles de vie, de production et de consommation excessive. C’est ainsi que l’être humain s’arrange pour alimenter tous ses vices autodestructifs : en essayant de ne pas les voir, en luttant pour ne pas les reconnaître, en retardant les décisions importantes, en agissant comme si de rien n’était. »

Cette  citation provient d`un document qu`on appelle un encyclique.  C`est une sorte de manifeste papal.  C`est la vision de pape François; pour son rôle et celui de l`église pour les années qui viennent.  Le texte complet peut- être téléchargé en entier à l`adresse suivante: https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html  Lisons un peu plus loin dans ce manifeste:

« C’est seulement en cultivant de solides vertus qu`un engagement écologique est possible. Si une personne a l’habitude de se couvrir un peu au lieu d’allumer le chauffage, alors que sa situation économique lui permettrait de consommer et de dépenser plus, cela suppose qu’elle a intégré des convictions et des sentiments favorables à la préservation de l’environnement. Accomplir le devoir de sauvegarder la création par de petites actions quotidiennes est très noble, et il est merveilleux que l’éducation soit capable de les susciter jusqu’à en faire un style de vie. L’éducation à la responsabilité environnementale peut encourager divers comportements qui ont une incidence directe et importante sur la préservation de l’environnement tels que : éviter l’usage de matière plastique et de papier, réduire la consommation d’eau, trier les déchets, cuisiner seulement ce que l’on pourra raisonnablement manger, traiter avec attention les autres êtres vivants, utiliser les transports publics ou partager le même véhicule entre plusieurs personnes, planter des arbres, éteindre les lumières inutiles. Tout cela fait partie d’une créativité généreuse et digne, qui révèle le meilleur de l’être humain. Le fait de réutiliser quelque chose au lieu de le jeter rapidement peut être un acte d’amour exprimant notre dignité,  il nous porte à une plus grande profondeur de vie, il nous permet de faire l’expérience du fait qu’il vaut la peine de passer en ce monde. »

Je trouve que ce dernier paragraphe ressemble grandement à mon approche pour se donner soi-même de l`espoir.  Un grande partie de notre activité commerciale consiste à sensibiliser les gens prêt à écouter notre message quant aux défis environnementaux.  Nous préférons inspirer par l`action plutôt que par des discours.  Nous essayons de donner aux gens l`opportunité et le temps de se reconnecter avec la nature et eux-mêmes. Parce que la nature communique avec nous en utilisant les anciennes voies.  Elle ne communique pas avec les mots mais avec les phéromones et les sensations dans notre corps plutôt que directement à notre cerveau.  Le temps que je passe dans la nature me donne le courage de suivre le chemin que le pape François appelle  » le don de soi dans un engagement écologique »  Partager ma passion pour un mode de vie différent et aider des gens à faire la transition qui s`impose m`inspire à chaque jour.  Je sens que je fais ce que je dois faire.
Voici quelques citations de gens qui sont venus visiter notre projet et nous rencontrer.

 » Vous vivez un mode de vie qui me donne de l`espoir que nous pouvons vivre d`une façon différente dans ce monde malade. «  Mathilde , une participante à un de nos ateliers sur l`identification des plantes médicinales et comestibles de la forêt.

« Ma fille et moi avons adoré le temps passé en votre compagnie.  J`ai commencé à chercher pour une maison prêt de la nature où je pourrais faire un jardin et être plus près de Mère Nature.  » Chantal qui a passé une fin de semaine d`immersion en nature.

N`être témoin de la crise environnemental sans agir en conséquence mène à la dépression et un sentiment d’impuissance pour plusieurs personnes. Cela a aussi pour conséquence de maintenir les choses telles qu’elles sont, en fait, d’empirer.  Plusieurs ont été convaincu d`étudier les changements climatique plutôt que d`appliquer leur talents à mettre en place les solutions que nous avons déjà.  Derrière leurs écrans joue le drame de la planète et de notre civilisation.  Derrière l’écran de mon ordinateur est « le nuage » mais le mot, « le nuage », caché un bâtiment rempli des machines vrombissement.  Ces machines ne pouvait pas survivre plus de quelques heures si l’air conditionné et le courant étaient interrompu et étaient exposées aux éléments   Cette situation est cause de réflexion et c’est un signe pour moi d’aller dehors dans la nature et faire une connexion avec la plus profond qui révèle le meilleur de l’être humain.

image

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s